Outils pour utilisateurs

Outils du site


install:dkim

Si vous avez un serveur mail, utilisant postfix, alors voici un outil très pratique pour prouver la provenance des emails envoyés par votre serveur, en leur collant une signature numérique, fonctionnant avec une clé publique/privée. Cela permettra ainsi d'affirmer que vos emails sont bien envoyés par vous, et également de filtrer les emails ayant une signature incorrecte.

D'abord, comment ça marche ?

on créée un enregistrement DNS sur son domaine dans lequel on indiquera une clé publique, accessible à tout le monde. En interne, lors de l'envoi d'un email, le serveur utilisera une clé privée pour signer le mail. Ainsi, à l'autre bout, le serveur recevant le mail pourra, via votre clé publique, vérifier et authentifier sa provenance

On commence par l'installer de manière classique :

apt-get install opendkim opendkim-tools

Le fichier de configuration principale se trouve dans /etc/opendkim.conf et voici le contenu à indiquer pour une config. standard et fonctionnelle.

# This is a basic configuration that can easily be adapted to suit a standard
# installation. For more advanced options, see opendkim.conf(5) and/or
# /usr/share/doc/opendkim/examples/opendkim.conf.sample.

# Log to syslog
Syslog			yes
# Required to use local socket with MTAs that access the socket as a non-
# privileged user (e.g. Postfix)
#UMask			002

# Sign for example.com with key in /etc/dkimkeys/dkim.key using
# selector '2007' (e.g. 2007._domainkey.example.com)
#Domain			example.com
#KeyFile		/etc/dkimkeys/dkim.key
#Selector		2007

# Commonly-used options; the commented-out versions show the defaults.
#Canonicalization	simple
#Mode			sv
#SubDomains		no

# Always oversign From (sign using actual From and a null From to prevent
# malicious signatures header fields (From and/or others) between the signer
# and the verifier.  From is oversigned by default in the Debian pacakge
# because it is often the identity key used by reputation systems and thus
# somewhat security sensitive.
OversignHeaders		From

##  ResolverConfiguration filename
##      default (none)
##
##  Specifies a configuration file to be passed to the Unbound library that
##  performs DNS queries applying the DNSSEC protocol.  See the Unbound
##  documentation at http://unbound.net for the expected content of this file.
##  The results of using this and the TrustAnchorFile setting at the same
##  time are undefined.
##  In Debian, /etc/unbound/unbound.conf is shipped as part of the Suggested
##  unbound package

# ResolverConfiguration     /etc/unbound/unbound.conf

##  TrustAnchorFile filename
##      default (none)
##
## Specifies a file from which trust anchor data should be read when doing
## DNS queries and applying the DNSSEC protocol.  See the Unbound documentation
## at http://unbound.net for the expected format of this file.

TrustAnchorFile       /usr/share/dns/root.key
KeyTable           /etc/opendkim/KeyTable
SigningTable       /etc/opendkim/SigningTable
ExternalIgnoreList /etc/opendkim/TrustedHosts
InternalHosts      /etc/opendkim/TrustedHosts

LogWhy yes

les lignes importantes : - Domain: indique le domaine pour lequel la signature sera ajoutée à l'email. si plusieurs, les mettre à la suite en les séparant par une virgule - KeyFile: le chemin vers le fichier contenant votre clé privée - Selector: le nom de l'enregistrement dns dans lequel allez chercher la clé publique - Mode: s pour signer les emails sortants et v pour vérifier les entrants. - SubDomaines: no si pas de sous domaines, yes si vous en avez et que vous souhaitez également avoir les emails signés - X-Header: ajouter un header dans le mail pour indiquer le logiciel qui signe les mails - InternalHosts: optionnel, fichier contenant la ou les adresses IP des machines utilisant votre postfix en relai pour envoyer des mails. une adresse ip par ligne, ou un masque de sous réseau (exemple 192.168.0.0/24)

Ensuite, on édite le fichier /etc/default/opendkim dans lequel on configure sur quelle adresse ip et port le démon va écouter. par défaut, on a plusieurs lignes commentées, et une non commentée :

SOCKET=inet:8891@localhost

Signifie que le démon écoutera en local sur 127.0.0.1 sur le port 8891 A présent, on va générer notre couple de clé privée/publique.

for domain in linkuff.com
do
mkdir -p /etc/opendkim/keys/$domain
cd /etc/opendkim/keys/$domain
opendkim-genkey -r -d $domain
chown opendkim:opendkim default.private
echo "default._domainkey.$domain $domain:default:/etc/opendkim/keys/$domain/default.private" >> /etc/opendkim/KeyTable
echo "$domain default._domainkey.$domain" >> /etc/opendkim/SigningTable
done

Attention à garder très précieusement la clé privée. vous devez être le seul à la connaitre sous peine de voir votre authenticité remise en cause lors d'envois d'emails….

Maintenant, on va déclarer notre enregistrement DNS, qui est de type TXT, et de nom selecteur._domainkey.votre_domaine.com “selecteur” correspond à la ligne Selector indiqué dans opendkim.conf. En l'occurrence “dkim”. Si vous aviez mis dans votre fichier “Selector machin”, alors votre enregistrement txt aura comme nom machin._domainkey.votre_domaine.com

Pour ceux qui ont un Bind comme serveur DNS, voici la ligne à rajouter dans la zone décrivant votre domaine.

dkim._domainkey.votre_domaine.com IN TXT "k=rsa; t=y; p=votre_clé_publique;"

remplacez “votre_clé_publique” par la clé indiquée dans votre fichier dkim.txt

Une fois votre démon opendkim configuré aux p'tis oignons, redémarrez le service

/etc/init.d/opendkim restart

Enfin, on va configurer postfix pour lui indiquer de passer les emails sortant à opendkim afin de les signer. On édite le fichier /etc/postfix/main.cf et on rajoute ces quelques lignes :

milter_default_action = accept
milter_protocol = 2
smtpd_milters = inet:localhost:8891
non_smtpd_milters = inet:localhost:8891

Puis on redémarre postfix pour valider

/etc/init.d/postfix restart

Et voila ! maintenant, il ne reste plus qu'à envoyer un email depuis votre serveur pour vérifier qu'il est bien signé. Vous devriez retrouver quelque chose comme ça dans les headers:

DKIM-Signature: v=1; a=rsa-sha256; c=simple/simple; d=votre_domaine.com; s=dkim;
	t=1264638542; bh=CUY18yi5KB....9p31s2CUvUc=;
	h=From:To:Subject:Date:Mime-Version:Content-Type:
	 Content-Transfer-Encoding:Message-id;
	b=nzkf/UE8TrZlKLKnzass...6rLsDpRY

et si le serveur qui reçoit le mail a également une vérification dkim, alors vous aurez un autre header ressemblant à ça :

Authentication-Results: ... dkim=pass
	(test mode) header.i=@votre_domaine.com;

Une autre bonne solution pour le tester est d'envoyer un mail sur une adresse gmail.

echo "le corps du mail" | mail -s "Sujet du mail" adresse_du_destinataire

En le consultant depuis le webmail Gmail, vous trouverez en haut une ligne en plus disant signé par votre_domaine.com Et la, c'est gagné !

install/dkim.txt · Dernière modification: 2017/06/23 23:44 par linkuff

Outils de la page