Outils pour utilisateurs

Outils du site


admin:proftpd

Documentation provenant de Ubuntu-fr, rédigé par eks, partie ftp passif par skateinmars.

Installer un serveur ftp : proftpd

Installation

Pour installer le package, rien de plus simple :

$ sudo apt-get install proftpd

A la question “Lancer ProFTPd à partir d'inetd ou indépendamment ?”, à moins de savoir ce que vous faites, répondez indépendamment.

Et voilà, vous avez un serveur ftp !

Configuration

Pour éditer le fichier de configuration de proftpd, par exemple avec gedit :

$ sudo gedit /etc/proftpd.conf

Configuration de base

Voilà les paramètres intéressants à changer (pour une utilisation de base, si vous voulez plus de détail réferrez-vous à la documentation) :

#Donne un nom à votre serveur
ServerName "nom du serveur"

#enlevez le # devant la ligne pour la décommentez si vous voulez utiliser les quotas
Quotas on 

#Permet de pouvoir creer des utilisateurs ftp sans qu'ils aient forcement accés au shell
RequireValidShell               off

#Augmente les performances
IdentLookups off
UseReverseDNS off

#Permet la reprise des download et upload
AllowStoreRestart on
AllowRetrieveRestart on

Ftp Anonyme

Trouvez et décommentez les lignes suivantes (en retirant les # au début de chaque ligne) pour autoriser un accès anonyme “standard” :

# A basic anonymous configuration, no upload directories.

 <Anonymous ~ftp>
   User                         ftp
   Group                        nogroup
   # We want clients to be able to login with "anonymous" as well as "ftp"
   UserAlias                    anonymous ftp
   # Cosmetic changes, all files belongs to ftp user
   DirFakeUser  on ftp
   DirFakeGroup on ftp
 
   RequireValidShell            off
 
   # Limit the maximum number of anonymous logins
   MaxClients                   10
 
   # We want 'welcome.msg' displayed at login, and '.message' displayed
   # in each newly chdired directory.
   DisplayLogin                 welcome.msg
   DisplayFirstChdir            .message
 
   # Limit WRITE everywhere in the anonymous chroot
   <Directory *>
     <Limit WRITE>
       DenyAll
     </Limit>
   </Directory>
 </Anonymous>

Faites bien attention à décommenter le dernier paragraphe (intitulé “Limit WRITE everywhere in the anonymous chroot”), sinon l'utilisateur anonyme aura un accès en écriture dans le répertoire /home/ftp. Par contre, ne décommentez pas la suite (intitulée “Uncomment this if you're brave”).

Une fois la configuration modifiée, relancez le serveur avec la commande suivante :

$ sudo /etc/init.d/proftpd restart

Configuration pour le mode passif

Concernant le transfert de fichier en FTP il existe deux méthode: passif ou actif

Le mode le plus simple est le transfert en mode actif, ou le port utilisé est le port 20 (le port 21 ne sert qu'a initier la connection et envoyer des commandes)

La deuxième méthode consiste a utiliser le mode passif: une plage de ports est utilisée, ces port étant attribués selon la configuration du serveur et le nombre d'utilisateurs. Par défaut, la plupart des clients FTP transfèrent les fichiers en mode passif et il est donc utile de s'occuper de cette partie de la configuration.

Pour configurer la plage de ports utilisée on rajoute au fichier dans la partie générale :

PassivePorts 5000 5100

Où 5000 represente le premier port utilisé et 5100 le dernier. Il est déconseillé d'utiliser des numéros de ports trop bas (inferieurs à 1000) pour ne pas interferer avec les autres services (HTTP, SSH etc…)

Chaque utilisateur occupe environ 5 ports à chaque transferts, à vous de voir combien de ports vous devrez ouvrir.

Si cette configuration suffit pour un réseau local (après ouverture des ports dans votre pare-feu), il sera plus problématique d'utiliser le FTP à distance (sur internet) si vous utilisez un routeur et le NAT (partage de connection). Pour se faire, il vous faudra tout d'abord rediriger les ports 20 et 21 (si on conserve la configuration de base à ce niveau) puis les ports utilisés pour le FTP passif (ici 5000 à 5100). Consultez la documentation de votre routeur pour cela.

Le reste de la configuration s'effectue au niveau du serveur: en effet pour effectuer un transfert en mode passif, le serveur doit spécifier l'adresse ip publique du serveur. Il faut donc lui indiquer dans le fichier de configuration (si vous avez une connection avec IP dynamique cela risque de poser problème et je vous déconseille de faire du FTP en passif dans ce cas-là)

Rajoutez dans votre fichier de configuration

MasqueradeAddress  XXX.XXX.XXX.XXX

ou XXX.XXX.XXX.XXX est votre adresse IP publique.

Une fois les deux paramètres modifiés on demande au serveur de prendre en compte la nouvelle configuration en le relancant:

$ sudo /etc/init.d/proftpd restart

Utiliser votre serveur ftp

Les utilisateurs de la machine ont un accès ftp en lecture/écriture à leur dossier personnel avec leur login et leur mot de passe habituel.

De plus, tout le monde a un accès anonyme avec le login “anonymous” ou “ftp” et n'importe quel mot de passe. Le dossier auquel il ont accès est /home/ftp : tous les fichiers et dossiers que vous y mettrez pourront être consultés par tous.

Vous pouvez à tout moment voir qui est connecté à votre serveur avec la commande

$ ftpwho

et voir les statistiques avec :

$ ftpstats
admin/proftpd.txt · Dernière modification: 2011/02/02 23:42 (modification externe)

Outils de la page